ActualitésReplay

« Tout le monde le sait, le Mrc est le parti politique adoré de tous les camerounais… », a déclaré Guy Laurent Kouam dans Equinoxe Soir

Sur le plateau d’Equinoxe Soir, le mardi 7 mars 2023 sur Equinoxe Tv, Guy Laurent Kouam, communicant du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (Mrc), a donné les raisons de l’absence de son parti politique aux élections sénatoriales de cette année. Il a fait comprendre que la décision du parti de ne pas y participer n’est pas « un boycott », mais plutôt « un problème d’enjeux ».

Les élections sénatoriales sont depuis la fin du mois de février 2023 au cœur de l’actualité camerounaise. Si des partis de l’Opposition sont déterminés à faire pièce au Rdpc, le parti politique au pouvoir, qui occupe plus de 80 sièges à la Chambre Haute du Parlement, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (Mrc), considéré par plusieurs observateurs comme le parti-leader de l’opposition, lui ne montre aucun intérêt.

Depuis le lancement des procédures, le parti de Maurice Kamto ne brille que par son absence. Et cette attitude intrigue plus d’un.

Au sujet de cette absence, Guy Laurent Kouam, communicant du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, sur le plateau d’Equinoxe Soir, a apporté des explications. Il a déclaré que « le fait pour nous de ne pas aller aux élections sénatoriales, ne veut pas dire qu’on boycotte les élections », mais « on a bien compris que les enjeux n’étaient pas intéressants pour nous. C’est un problème d’enjeux. »

« Au Cameroun, il n’y a pas forte enjeu [au Sénat], si ce n’est l’article 6 de la Constitution qui parle par exemple de…, du fait que, en cas de vacance, le président du Sénat est éventuellement celui qui remplace le président de la République. C’est pratiquement le seul enjeu institutionnel du Sénat aujourd’hui. Et donc vous comprenez que c’est un enjeu qui regarde exclusivement le Rdpc (parti au pouvoir). Parce que, comme vous le voyez sur le papier, le RDPC est vainqueur sans que la compétition n’ait commencée. Donc, le président du Sénat sortira du rang du Rdpc », a poursuivi le militant du Mrc.

« Le Mrc est le parti adoré de tous les camerounais »

D’après Guy Laurent Kouam, son parti estime avoir « beaucoup d’autres choses à faire que de faire de la figuration ». À savoir se concentrer sur la présidentielle de 2025.

« Nous avons un projet à présenter aux camerounais. Nous continuons à travailler avec les camerounais pour leur présenter le projet de la Renaissance, et nous attendons les élections (présidentielles de 2025, ndlr) qui nous permettront à coup sûr d’impacter sur la vie des camerounais de manière décisive et vous verrez que nous participerons, et que comme tout le monde sait aujourd’hui, ce petit parti politique (Mrc) est le parti politique adoré de tous les camerounais. Nous gagnerons l’essentiel des élections (présidentielles de 2025, ndlr) avec leur protection; », a-t-il garanti.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page