Médiatude

Bruno Bidjang dit ne pas être parti de Vision 4 pour une affaire de mœurs

Bruno Bidjang dit ne pas être parti de Vision 4 pour une affaire de mœurs

Le journaliste qui a annoncé son départ de Vision 4, a réagi ce mardi 5 novembre à une sortie de son confrère Michel Biem Tong qui déclare, que « Bruno Bidjang a été limogé par Jean Pierre Amougou Belinga pour une histoire de femme ».

Comme l’a annoncé Médiatude dans un article publié en date du lundi 4 novembre 2019, le journaliste Bruno Bidjang n’est plus employé de la chaîne du groupe l’Anecdote, Vision 4 télévision.  Même si le rédacteur en chef adjoint de ladite télé n’a pas toujours expliqué les raisons de ce départ in extremis de la Tour de Nsam, sur la toile, les informations y relatives fusent.

Michel Biem Tong, webjournaliste camerounais exilé a publié un article sur sa page Facebook dans lequel, il explique les mobiles qui auraient conduit la vedette de la Matinale Info à jeter le manche après la cognée.  « Après avoir découvert que Bruno Bidjang était le petit qui courait après ce qu’il goûtait aussi, il commence d’abord par suspendre Yvanna Essomba accompagné de chantages de toute sorte. Le jeune Bruno Bidjang voyant sa vie en danger a préféré quitter les choses avant qu’elles ne le quittent. Ivana Essomba a elle aussi abandonné le caviar pour suivre l’amour… », a écrit le webjournaliste.

Une sortie qui a fait tout de suite réagir l’ex employé de Vision 4. Pour apporter plus d’éclairage à cet article intitulé « Bruno Bidjang limogé par Jean Pierre Amougou Belinga pour une histoire de Femme », le journaliste est tout d’abord revenu sur ses relations avec son ex-patron Jean Pierre Amougou Belinga qu’il présente comme « un Homme qui fait Honneur au Cameroun et à l’Afrique, et qui représente un modèle de réussite pour la jeunesse camerounaise ». Il indique d’ailleurs que ce dernier restera « un père, modèle » de réussite, non sans lui témoigner toute sa déférence.

Bruno Bidjang explique par la suite que les raisons de son départ de la chaine de Nsam sont « strictement professionnelles ».

Jean Pierre Amougou Belinga m’a donné mon premier emploi décent

« Monsieur Bien Tong je ne sais pas où vous avez eu ces informations, encore moins comment, mais je ne vous laisserai pas traîner dans la boue le nom d’un Homme qui fait Honneur au Cameroun et à l’Afrique. Je ne vous laisserai surtout pas traîner dans la boue le nom d’un Homme qui m’a donné mon premier emploi décent et qui aura fait de moi ce que je suis. » A également rajouté l’ancien présentateur de la matinale de l’info.


Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *