Médiatude

à la une

Audrey Melingui: « Le projet Dash Media a été bien pensé, et ce pour une pérennisation sans équivoque »

Par Y.N.
Audrey Melingui: « Le projet Dash Media a été bien pensé, et ce pour une pérennisation sans équivoque »

Journaliste à Dash Media, Audrey Melingui est l’un des principaux visages et une des voix du média. Elle s’est confiée à édiatude sur le projet et sur sa carrière.

Médiatude : Qui est Audrey Melingui ?

Audrey Melingui: Alors, je suis une jeune Camerounaise qui fait son entrée dans le milieu professionnel. Après mes études secondaires, j’ai fait le concours de L’ESSTIC ; un examen qui s’est soldé par un échec. Cependant, j’ai toujours été une jeune femme déterminée et ambitieuse. Je me suis donc inscrite à l’Institut universitaire Siantou où j’ai obtenu mon BTS, puis ma licence professionnelle. Voilà un peu mon parcours académique, pour le moment.

Médiatude : Quels sont vos modèles dans la profession de journaliste ?

Au niveau national, j’ai deux modèles : la doyenne du journalisme, si je peux l’appeler ainsi ; Anne Marthe Mvoto et Adèle Mballa Atangana. De l’autre côté des frontières, j’admire beaucoup Claire Chazal.

Médiatude : Comment s’est faite votre rencontre avec Dash Media ?

C’est un ami à moi qui m’envoie l’avis de recrutement de Dash Media. Après deux ans de misère, à chercher un média qui pouvait me donner la chance de m’épanouir professionnellement parlant, j’ai saisi l’occasion, même si j’ai beaucoup hésité. Aujourd’hui je me dis que je suis chanceuse d’être là où je suis.

Médiatude : Par rapport aux autres médias, quelle est la touche de Dash Media ?

Il faut comprendre que Dash Media ne s’inscrit pas seulement dans l’innovation télévisuelle au Cameroun, voire même en Afrique. Mais, si nous commencions par le Cameroun, je vous dirais qu’il est clair pour l’instant, que Dash TV est la seule chaîne d’information en continu. Sa ligne éditoriale est distincte et celle-ci se voit dans la façon dont elle traite l’information. Aussi, à ne pas négliger ; l’aspect jeunesse. À Dash Média, la plateforme fait honneur aux gens avec des idées fraîches, dépourvus du déjà-vu et dotés d’une vue panoramique assez ouverte au monde des médias et prêts à faire concurrence aux plus grands sur la sphère mondiale. Cette touche, je pense, est très remarquable. Bien-sûr, cette jeunesse est encadrée par une couche de personnes expérimentées dans le domaine, dont la renommée ne souffre de rien. Ce mélange succinct donne ce que le monde voit aujourd’hui et croyez-moi, nous sommes ouverts aux leçons venant d’ailleurs, quoique décidés à imposer notre vision.

Médiatude: Comment jugez vous l’atmosphère de travail dans votre nouveau service ?

L’atmosphère de travail, selon moi, se résume en deux choses : le confort logistique et l’entourage. S’agissant du confort logistique, nous n’avons rien à envier aux autres. Le cadre est idoine et confortable. L’on s’y plaît naturellement. Pour ce qui est de l’entourage, on a affaire aux personnes, aux collègues. Mes collègues sont géniaux ; la plupart est jeune comme moi. On se comprend bien, on s’entraide lorsque nécessaire. Les plus âgés sont comme des parents. Cette atmosphere (confort logistique et entourage) nous permet souvent de travailler au-dessus de nos forces, tant la passion de bien faire nous anime. Grosso modo, l’atmosphère est idoine. Bien-sûr, il peut y avoir des quiproquos de temps en temps, entre êtres humains, mais le principe reste inchangé ; celui du vivre-ensemble.

Médiatude : Quelles sont vos responsabilités au sein de Dash Media ?

Au sein de Dash Media, je suis journaliste. Cela comprend la présentation du journal et la rédaction des reportages. Ce sont mes tâches principales, mais pas finales. Il m’arrive d’assurer l’édition des journaux aussi. Je travaille présentement sur un programme que vous aurez l’occasion de découvrir très bientôt.

Médiatude : Dans un environnement concurrentiel, pourquoi pensez-vous que Dash Media ne va pas vite s’essouffler ?

Nous avons la grâce, je dirais, de travailler pour et avec un boss dont les compétences sont très ancrées dans le domaine de la communication. C’est déjà un atout. Le projet a été bien pensé et ce pour une pérennisation sans équivoque. La concurrence oui, mais elle n’existe pas pour étouffer ceux qui savent où ils vont. Au contraire, elle existe pour ressortir le meilleur de chacun. Dash Media ne s’inscrit pas dans le cadre d’un projet local. C’est une chaîne panafricaine. Et tout le monde est à l’œuvre pour que ça marche.

Articles Similaires