Médiatude

Bientôt de nouvelles arrestations au groupe l’Anecdote?

Bientôt de nouvelles arrestations au groupe l’Anecdote?

Dans ce qu’il convient désormais d’appeler « l’affaire Ernest Obama », les épisodes ne cessent de se succéder. Après la spectaculaire arrestation de l’ancien directeur de Vision 4 suite à des accusations de « haute trahison et de détournement de fonds », une nouvelle vague d’arrestation pourrait bientôt ébranler le groupe dirigé par Jean Pierre Amougou Belinga.

« L’affaire Ernest Obama » est loin, très loin de se fermer aussi vite. En effet, malgré l’arrestation et l’exploitation du journaliste pour des accusations de « haute trahison et de détournement de fonds », de nouvelles personnes pourraient être également interpellées. C’est ce qui filtre du moins de la sortie de monsieur Essama, conseiller technique numéro 3 de Jean Pierre Amougou Belinga sur les ondes de Satellite FM.

En introduction de son propos, le conseiller a d’abord noté l’état de santé fragile de l’homme d’affaire après les récents épisodes, et son « désir d’en finir avec l’impunité ». Ainsi, monsieur Essama note que « Jean Pierre Amougou Belinga regrette d’avoir limogé Nadine Patricia Mengue » qui est dit il  » une victime de monsieur Obama ». Aussi, pour se déconnecter un peu, l’homme d’affaire se serait retiré dans son village pour recevoir des soins. Concernant la suite de l’affaire, monsieur Essama annonce que d’autres têtes pourraient tomber dans les prochains jours. « Monsieur Obama est actuellement en exploitation. Il doit livrer tous ses complices de l’intérieur. Le président directeur général Amougou Belinga y tient » précise t-il.

Il donne également plus de précisions sur les dossiers qui incriminent Ernest Obama, notamment « l’installation du studio télé de Douala et de Vision 4 en Centrafrique ». Le journaliste est également accusé de « surfacturation », en attendant les résultats d’un audit interne qui pourrait s’avérer décisif.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *