Médiatude

La cellule d’Amadou Vamouké perquisitionnée, ses téléphones et autres documents personnels emportés

La cellule d’Amadou Vamouké perquisitionnée, ses téléphones et autres documents personnels emportés

C’est à la suite de sa correspondance adressée le 30 mars 2021 au ministre de la Justice Laurent Esso, que l’opération a été menée par des geôliers de la prison centrale de Kondengui, a appris Médiatude du journal Le Jour.

En effet, dans sa lettre au ministre de la Justice, le journaliste s’indignait de la manière dont les autorités gèrent la pandémie de Coronavirus au sein du pénitencier.

Dans son pied de Une de son édition en kiosque le mercredi 28 avril 2021, le quotidien Le Jour révèle que l’ancien directeur général de la Cameroon Radio Television (CRTV), Amadou Vamoulke, a récemment été dépouillé de ses téléphones par des geôliers dans la cellule 131 qu’il occupe au sein de la prison centrale de Kondengui.

À en croire un proche de Vamoulke qui s’est confié à notre confrère de Le Jour, ses téléphones et des documents personnels ont été emportés au cours de cette perquisition, survenue au lendemain d’une correspondance qu’il avait envoyée le 30 mars 2021 au ministre d’État, ministre de la Justice Garde des Sceaux, Laurent Esso.

« Au lendemain de sa correspondance adressée le 30 mars 2021 au ministre d’État, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, sa cellule a été fouillée par les gardiens de prison. Deux téléphones portables et les documents personnels comme les livres ont été saisis. Cette situation est très compliquée parce que ses téléphones portables lui permettaient aussi de communiquer avec les médecins sur sa santé précaire », a confié le proche de l’ex-DG à Le Jour.

Dans sa lettre à Laurent Esso, le journaliste avait également dénoncé «l’autoritarisme nuisible» d’un homme sur la justice, sans pour autant indexer directement le ministre, déplorant l’impasse sur sa procédure judiciaire, déjà en proie à 65 renvois, alors qu’il est toujours en détention préventive depuis juillet 2016, accusé de détournement de près de 4 milliards de FCFA du temps de son magistère à la CRTV.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *