Médiatude

Marie Gabrielle Mfegue: « La femme devrait avoir plus de confiance en elle.»

Marie Gabrielle Mfegue: « La femme devrait avoir plus de confiance en elle.»

En cette journée internationale de la femme Médiatude donne la parole aux hommes et femmes de médias. Ils nous parlent des femmes qu’ils admirent et de la place que la femme occupe dans les médias. Marie Gabrielle Mfegue est journaliste à la CRTV.

1 – Que vous évoque la journée Internationale de la femme en 1 mot

Réflexions

2 – La femme que vous admirez actuellement dans le métier pour son professionnalisme (au Cameroun ou dans le monde)

Denise Épote Durant

3- Les femmes qui ont suscité en vous la vocation de journaliste ?

Adèle Mballa, Anne Marthe Mvoto, Barbara Etoa,Berthe Mballa, Gisèle Neminga, Evelyne Owona Essomba, Lynn Esther Ermano, Claire Chazal. Oprah Winfrey.

4 – Un conseil aux patrons de médias qui préfèrent reléguer les femmes au second plan ?

Mettez-les davantage en avant pour augmenter l’audience de vos chaînes et susciter davantage d’intérêt. Car l’alliage belle Plastique, talent, intelligence et forte tête est un risque gagnant à 100%.

5- L’égalité homme/femme dans les médias camerounais est réelle, vrai ou faux ?

Faux. En effectuant un sondage, vous me donnerez raison. Il faut davantage de femmes que d’hommes à des postes de responsabilité. Ça donnerait plus d’évolution, moins de paix, et moins de guerres même hors des médias.

6- A votre avis, que manque-t-il aux femmes pour  »prendre le pouvoir » dans les médias.

Pouvons-nous avoir une femme des médias nommée directrice d’un organe de presse ? À partir de là, on pourra en reparler.

7- Un mot à l’endroit des femmes en général en ce 8 mars ? 

La journée internationale du 08 Mars consacrée à la réclamation des droits des femmes, ne se limite pas aux festivités. Nous devons marquer une pause pour réfléchir sur la problématique des violences dans notre pays. Les femmes et jeunes filles battues, maltraitées, abusées sexuellement, détruites psychologiquement et meurtries dans leurs chairs. Surtout des dons à l’endroit de nos sœurs du Nord-ouest et du Sud-Ouest qui ne pourront célébrer cette fête pour nous. Des actions caritatives pour nos sœurs déplacées dans les différentes régions du pays.

8- Votre top 3 des femmes de médias avec lesquelles il faudra compter pour l’avenir

Claude Mayo, Joyce Tatah et Paola Nyounai

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *