Médiatude

Emmanuel Chatué, le PDG de Canal 2 donne les raisons de la disparition d’Éric Kouatchou

Emmanuel Chatué, le PDG de Canal 2 donne les raisons de la disparition d’Éric Kouatchou

Le président directeur général de la chaine de télévision Canal 2 international, Emmanuel Chatchué s’est prononcé sur la « disparition » d’Éric Kouatchou, constatée le 2 avril 2020.

Le correspondant de Canal 2 international à Paris, Éric Kouatchou a été perdu de vue depuis le 2 avril 2020 à Douala depuis l’hôtel où il avait été mis en quarantaine pour des raisons du coronavirus. Depuis lors, son absence n’a cessé de susciter de vives réactions sur les réseaux sociaux. Collègues, amis, et proches s’illustrent sur la toile avec des messages de soutien et de demande de libération.

Le Syndicat national des Journalistes du Cameroun (SNJC) dans un communiqué marqué « Urgent N° 2 », signé le 6 avril, a appelé les employés de la chaine à un « black-out ».

Pour lever le doute sur les accusations « non fondées » et des supputations démesurées, qui émergent autour de cette affaire, Emmanuel Chatué, a apporté des éclairages dans un communiqué relayé par Aimé Moukoko, journaliste à Canal 2. « Contrairement à ce qui se dit notamment sur les réseaux sociaux, notre collaborateur Éric Golf Kouatchou n’a pas été enlevé. Il a été convoqué par les autorités de sécurité le jeudi 2 avril dernier à son hôtel à la fin de sa mise en quarantaine, pour être auditionné sur certains faits l’impliquant en France en sa qualité de Correspondant de Canal2 international. Depuis sa première interpellation le 30 mars dernier, la Direction générale de Canal 2 International est en contact avec lui ainsi qu’avec les autorités en charge du dossier ».

Dans cette note publiée sur les réseaux sociaux, Médiatude apprend que depuis sa première interpellation le 30 mars 2020, « la Direction générale de Canal 2 International est en contact avec lui ainsi qu’avec les autorités en charge du dossier ».

« La totale confusion sur les réseaux sociaux autour de la question ne saurait entamer notre sérénité.  Quant à l’issue de cette interpellation, qui entre dans les démarches d’enquêtes policières, nous en attendons un terme dans les jours à venir… », peut-on lire dans le communiqué.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *