Médiatude

Marketing concurrentiel: Comment se démarquer ?

Marketing concurrentiel: Comment se démarquer ?

Une conférence sur la question s’est tenue ce 13 janvier 2021 au campus de l’École Supérieure des Sciences et Techniques de l’information et de la Communication. C’était à l’initiative du groupe Ikenga, dans le cadre du premier exercice pratique de conférence organisé par les étudiants de la filière publicité niveau 3.

Des experts, étudiants et professionnels de la publicité et de la communication réunis pour évoquer les compétitions inter-marques et la possibilité de se démarquer sur un marché concurrentiel. C’était ce mercredi 13 janvier 2021 dans la salle D4 du campus de l’Esstic. La rencontre qui a duré deux heures de temps a permis de revisiter la question, sur les aspects plus précis de la compétition, notamment de l’exploitation des forces et faiblesses des concurrents, sur la place du digital dans un environnement concurrentiel, sur la publicité comparative et sur le positionnement sur le marché de l’entreprise.

Pour Stéphane Edimo, directeur marketing et commercial à CAMTEL, la démarcation d’une marque sur un marché est l’émanation d’une étude minutieuse dudit marché, mais aussi et surtout de ceux qui composent le même marché et peuvent représenter une concurrence. Ainsi, l’exploitation des forces et faiblesses des concurrents peut aider la marque à fournir un meilleur service au consommateur, et ainsi se distinguer du lot. Pour le spécialiste en web-mastering et concepteur d’écosystemes numériques pour entreprises Rodrigue Kouam Sihomnou, il est important pour se positionner et se distinguer dans l’environnement concurrentiel , d’utiliser l’arme puissante que peut représenter le digital. Un bon déploiement de l’entreprise note t-il sur le digital peut marquer de manière significative le consommateur et ralentir la concurrence. L’exemple pris de la guerre sur le Better Lemon entre Sources du Pays et les Brasseries du Cameroun.

Michel Enyegue Mbida, responsable marketing et business à BEVINCO-FRANCE explique lui, que la publicité comparative doit pouvoir respecter l’art chinois du « vaincre l’ennemi sans l’affronter ». Si cette méthode publicitaire peut aider le consommateur à vite se faire une idée sur la qualité de produit qu’il lui faut, ceci n’est pas sans risque, notamment sur le plan juridique. Toutefois, la publicité comparative qui est tolérée sous d’autres cieux est interdite au Cameroun. Pour Laurent Christian Mamilo, managing director de 3CM, le positionnement est la clé de voûte du marketing et doit obéir à un trois règles essentielles d’analyse : les attentes du marché, le positionnement de la concurrence et les atouts de la marque. Aussi, il est important de définir le positionnement avant de définir la stratégie de communication. Un avis partagé par Jean Paul Tchomdou, président de l’association camerounaise des professionnels du marketing social, modérateur pour la circonstance.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *