Médiatude

VIDEO : Severin Tchounkeu répond à Paul Atanga Nji

Par Y.N.
VIDEO : Severin Tchounkeu répond à Paul Atanga Nji

Devant la presse ce lundi 09 mars 2020, le ministre de l’Administration territoriale Paul Atanga Nji a lancé un ultimatum à certains médias, pour leur traitement de l’information.  Ce qui n’a pas manqué de faire sortir de sa réserve Severin Tchounkeu, PDG du groupe La Nouvelle Expression, dont les médias ont été cités.

« Équinoxe Tv, STV, radio Balafon, le journal Le Jour sont particulièrement et singulièrement interpellés.  Le Cameroun n’a pas besoin d’une radio mille collines ». C’est en ces mots, que le ministre de l’Administration territoriale Paul Atanga Nji s’est exprimé ce 09 mars 2020, devant la presse réunie pour une communication spéciale. Le membre du gouvernement, accuse ainsi ces organes de médias, d’être responsables de distillation de mauvaises informations, mais aussi de « faire le jeu des ennemis du Cameroun ». Ceci, en rapport direct avec le contexte sociopolitique actuellement tendu au Cameroun, mais aussi à la crise dite anglophone.

Face à cette sortie, Severin Tchounkeu, président directeur général du groupe La Nouvelle Expression qui est responsable d’Equinoxe Tv, s’est insurgé contre ces accusations qu’il qualifie de « gravissime » a constaté Médiatude. La mine grise, le magnat a tenu à envoyer de manière particulière au ministre de l’Administration territoriale. « Je fais partie de ces camerounais qui ont décidé malgré leur référentiel académique de rentrer au Cameroun pour créer des emplois. Je n’accepterai jamais qu’on nous traite d’être des ennemis de la République…il faut qu’on arrête de croire que dans ce pays, il y aurait des camerounais à part, et des camerounais à part entière. Nous essayons de faire de nos entreprises les meilleures qui soient dans notre sous-région ». Poursuivant son propos, il ajoute toujours sur le ton de l’emphase : « nous sommes la seule chaîne à avoir été sur le terrain concernant le drame de Ngarbuh…Nous avons pris sur nous de ne pas diffuser certaines images…je sais très bien que dans ce pays il y’a des gens qui savent mieux faire le travail des autres que le leur mais de grâce, nous essayons de bien faire notre travail en respectant les principes éthiques et déontologiques ».

Rappelons qu’avant la sortie du ministre, quelques journalistes d’Equinoxe télévision étaient déjà victimes de menaces diverses. Si cette situation perdure, la liberté de la presse camerounaise déjà écornée, prendrait certainement un gros coup.

Extrait video interview Severin Tchounkeu

Articles Similaires

error: Content is protected !!