Médiatude

à la une

Le CNC donne raison à Maurice Kamto

Par S.B.
Le CNC donne raison à Maurice Kamto

La 31e session extraordinaire du Conseil national de la communication tenue ce 28 juillet 2022 aura été favorable pour Maurice Kamto. L’organe de régulation de la presse au Cameroun donne raison au président du MRC suite à une plainte contre plusieurs organes de presse écrite.

Parmi les dix-sept affaires classées par le CNC à l’issue de cette session extraordinaire, l’affaire Maurice Kamto contre certains organes figurait en bonne place.

Pour rappel des faits, le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, MRC, accusait une petite panoplie de médias d’avoir tenu des « déclarations non fondées, le présentant, ainsi que le parti qu’il dirige, comme des conspirateurs visant à déstabiliser le Cameroun ». Il s’agit des journaux « L’Expression », « La République », « L’Élite », « Le PELICAN », « PERSPECTIVES d’Afrique », « Le Quotidien » et « Le National », soit sept médias, tous de la presse écrite face au président du MRC, qui obtient gain de cause.

En effet, le CNC inflige à ces différents organes une suspension d’une durée d’un (01) mois de leur fonction de directeur de publication et de l’exercice de la profession de journaliste au Cameroun.

C’est une première victoire pour le leader du MRC, dans une affaire parmi les plus courantes qu’il a portées au devant du Conseil national de la communication.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *