Médiatude

Mutations exprime son effarement après l’avertissement du CNC

Mutations exprime son effarement après l’avertissement du CNC

C’est par voie d’un communiqué publié ce 05 août que le journal dirigé par Georges Alain Boyomo a exprimé sa surprise après l’avertissement à lui adressé par le conseil national de la Communication le 04 août dernier. Le journal était alors accusé d’avoir produit une « interview imaginaire » de la ministre de la Recherche Scientifique et de l’innovation.

« L’on ne saurait être poursuivi ou jugé une seconde fois pour la même infraction », c’est l’argument juridique mis en avant par le journal Mutations après son avertissement par le conseil national de la Communication ce 04 août. Le journal était alors accusé d’avoir au cours du mois d’avril réalisé une « interview presqu’imaginaire » mettant en scène le docteur Madeleine Tchuente, ministre de la Recherche Scientifique et de l’innovation. Dans celle-ci, le journal utilisant le style de la ministre lui avait alors attribué des propos jugés inopportuns par la pharmacienne.

Ainsi, le 19 mai sous la saisine du ministre, le journal Mutations avait déjà reçu une mise en demeure du conseil de régulation de l’univers de la Communication qui avait néanmoins admis que ce type d’interview était « admis et toléré ». Aussi, le journal dirigé par Georges Alain Boyomo estime être « effaré » face à cette nouvelle condamnation, qui ne saurait à l’analyse être proprement prise en compte. Dans le communiqué du conseil national de la Communication, il est à préciser que Mutations n’est pas le seul organe visé. Vision 4, son promoteur et quelques journalistes écopent d’un mois de suspension.


Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *