Médiatude

à la une

Cabral Libii : « Je suis étonné de découvrir que c’est le laboratoire France 24 qui dicte la conduite au gouvernement camerounais »

Par L.A.O.
Cabral Libii : « Je suis étonné de découvrir que c’est le laboratoire France 24 qui dicte la conduite au gouvernement camerounais »

Le leader du Parti camerounais pour la Réconciliation nationale (Pcrn) a réagi ce mercredi 10 août 2022 sur Twitter au communiqué du Ministre de la Santé publique (Minsante), exigeant à Nourane Foster, de cesser toute commercialisation de ses boissons éclaircissantes.

Pour Cabral Libii, le ministre de la Santé s’est juste fié au reportage de France 24 pour exiger la cessation de la vente de « Collagène », la boisson éclaircissante de Nourishka, l’entreprise détenue par Nourane Foster, la députée du Pcrn. « Je suis étonné de découvrir que c’est le laboratoire France 24 qui dicte la conduite au gouvernement camerounais. Trêve de légèreté ! Les produits de Hon. Nourane Fotsing ont des dizaines de certificats internationaux », a-t il rassuré.

En outre, le leader du Pcrn ne s’est pas gêné pour réclamer au patron de la Santé au Cameroun, les enquêtes effectuées par ses soins pour justifier la mise au ban de « la solution miracle » de Nourane Foster. « Où sont des analyses des laboratoires camerounais ? Où est la règlementation camerounaise sur ces fameuses substances toxiques ? Ces pays importés ont-ils payé la douane à l’État alors qu’ils étaient interdits ? », a réclamé l’élu du Nyong-et-Kellé, un département de la région du Centre-Cameroun.

Et de poursuivre que, « les tribunaux administratifs arbitreront. Pour information voici, sous le suivisme gouvernemen tal, des marques qui ont exactement les mêmes substances chimiques ».

Pour rappel après avoir visionné le reportage de France 24 sur le produit « Collagène » de Nourane Foster, promouvant le blanchiment de la peau, le ministre de la Santé, sur la base d’une prétendue composition « en glutathion et Alpha arbutine », deux produits jugés nocifs, a enjoint la « députée 2.0 » de mettre un terme à la commercialisation de ce produit. Ce que la dame a exécuté, mais aussi a décidé de fermer complètement boutique.

Articles Similaires