Médiatude

Joseph Espoir Biyong persiste, il continuera à intervenir dans les médias

Joseph Espoir Biyong persiste, il continuera à intervenir dans les médias

Interdit par le comité du PCRN pour le département du Wouri d’intervention dans les médias au terme d’un conseil discipline ce 15 décembre, l’adjoint au maire de Douala V persiste et signe. Dans une sortie abondamment relayée sur les réseaux sociaux ce 16 décembre 2020, le jeune cadre du parti de Cabral Libii annonce qu’il continuera librement à passer dans les médias.

C’est peut-être le feuilleton de cette fin d’année au PCRN. L’affaire Joseph Espoir Biyong fait couler beaucoup d’encres et de salives au sein du parti de Cabral Libii, mais pas que, l’opinion s’intéressant de très près à ce tumulte qui va grandissant. Au lendemain de l’élection régionale du 06 décembre dernier, l’adjoint au maire de Douala V tirant les conclusions de la débâcle de son parti avait présenté des excuses à Maurice Kamto, leader d’un parti rival de l’opposition qui avait appelé au boycott du scrutin. Cette sortie dans les médias abondamment relayée s’était suivi d’une vague de communication et de critiques de la part des principaux responsables du PCRN, au rang desquels Cabral Libii, Armand Okol, Christian Ndjock ou Anne Féconde Biloa.

Convoqué en conseil de discipline pour s’expliquer devant la coordination départementale du parti pour le Wouri ce 15 décembre 2020, comme le rapportait Médiatude, il lui a été interdit de réagir dans les médias au nom du PCRN. Une décision qu’il n’entend pas respecter. Dans un audio pour Afrik-Inform abondamment relayé, l’homme politique critique la posture du comité départemental et estime que sa compétence est limitée. « La signature du coordonnateur départemental est petite devant moi. Je suis libre du comité directeur. Vous avez vu qu’un sous préfet d’exercer dans son territoire ? C’est juste une distraction de plus pour faire davantage parler du PCRN… je n’ai pas participé à ce conseil de discipline parce que je l’ai minimisé » declare t-il dans un entretien audio partagé sur sa page Facebook le 16 décembre 2020. Voilà donc qui est dit.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *