Médiatude

Le Conseil Rayon International sensibilise les médias dans le but de montrer à la jeunesse camerounaise qu’il n’est plus obligé de passer par une école de diplomatie pour être diplomate

Par G.O. (Stagiaire)
Le Conseil Rayon International sensibilise les médias dans le but de montrer à la jeunesse camerounaise qu’il n’est plus obligé de passer par une école de diplomatie pour être diplomate

La société privée canadienne a rassemblé des dizaines de journalistes de plusieurs médias le mercredi 15 juin 2022. C’était dans l’objectif de montrer à la jeunesse Camerounaise que le métier de diplomate ne demande plus automatiquement de passer par une école de diplomatie.

« La diplomatie moderne et les métiers du secteur international » c’est le thème de la conférence organisée par le Conseil Rayon International devant les médias camerounais à Yaoundé. Basée à Montréal au Canada, cette organisation était représentée par Mariane TCHAMENI TITA, Camerounaise, Diplômé de l’Institut des Relations Internationales du Cameroun et aujourd’hui résidente au Canada. C’est un message optimiste qu’elle est venue délivrer à la jeunesse camerounaise devant les professionnels des médias.

Durant 4h, Passionnés des relations internationales, diplomates, journalistes, étudiants et curieux sont venus s’abreuver à cette source que constitue ces experts de communication inter- États et de diplomatie.

Pour le journaliste, Christian Bull en service au quotidien l’Équation  »Cette conférence qu’a organisé l’ONG entre en droite ligne avec le sens même de la Communication. La diplomatie comme le journalisme sont des métiers qui se mettent en exergue par la parole, l’art de communiquer et les Etats l’utilisent comme argument de puissance. Car celui qui a l’avancé dans la communication et les relations diplomatiques a l’avance par apport aux autres. Cette organisation montre de manière simple que pour faire carrière dans comme diplomate tu n’es plus obligé de passer par l’Iric ».

La question relative aux réseaux sociaux et leur impact dans L’escalade de tensions dans les regions du Nord Ouest et du Sud Ouest a également été abordée. Pour les ONG, les réseaux considérés comme relevant du 4e pouvoir à l’heure actuelle, ils doivent jouer un rôle de régulation et de relais pour faire passer des messages.

Pour Edward Belibi journaliste et co-promoteur de la télévision en ligne Light TV « Les réseaux sociaux ont un rôle important dans la circulation des messages. Nous venons de suivre avec beaucoup d’attention l’exposer de cette ONG qui voudrait sensibiliser sur l’impact positif de la diplomatie dans le monde. Nous hommes de médias nous devons mettre en exergue leurs activités, pour donner un rayonnement positif des grands enjeux du monde. »

Cette petite formation viendra à coup sûr donner aux jeunes un espoir de faire carrière dans la diplomatie. Les médias auront la lourde tâche faire échos au près de la jeunesse sur les nouvelles approches.

Articles Similaires