Médiatude

Lile Piedjou donne les raisons de son absence dans l’émission Jambo sur Canal 2

Lile Piedjou donne les raisons de son absence dans l’émission Jambo sur Canal 2

Présentatrice vedette dans le très célèbre programme Jambo depuis bientôt 4ans, son absence dans cette émission depuis plusieurs semaines suscite déjà quelques réactions chez les téléspectateurs. La journaliste et animatrice de Canal 2 a-t-elle laissé tomber à son tour Tchop Tchop après le départ d’Alberto Etoundi ? Médiatude a rencontré Lile Piedjou. Elle revient également sur sa carrière et se prononce enfin publiquement sur la polémique autour de la présence ou non d’une animatrice à la tete d’un JT. Interview

Médiatude : Depuis trois semaines, on ne vous voit plus au sein de Jambo TV. Est-ce à dire que vous avez jeté l’éponge ?

Lile Piedjou : Mon absence à Jambo s’explique par mon congé. Vous êtes sans ignorer que je travaille énormément et je reviens du Grand Nord où j’ai utilisé mes deux casquettes de journaliste et animatrice  pour servir les fidèles téléspectateurs de la  chaîne Canal 2 en leur présentant les richesses du grand nord. Mon corps avait besoin de repos.

Votre participation à JAMBO JAMBO a t’elle eu un impact sur votre présence au JT de Canal ? On se souvient vous étiez l’une des présentatrices vedettes du 19h50 il y a quelques années. Et à ce moment-là, certains estimaient qu’on ne peut pas être animatrice et présentatrice de JT en même temps.

Je  coprésente Jambo depuis bientôt 4 ans  même si j y suis depuis pas mal d’années (en dehors du Quiz Jambo j’étais la doublure de Kelly blanche). Pour ce qui est du journal, depuis que mon mentor Jean Jacques Ze a vu en moi ce potentiel je l’ai toujours fait en simultané avec JAMBO sans aucun problème même si jusqu’à présent certains ne comprennent pas l’avantage d’avoir une personne aussi polyvalente. Je remercie d’ailleurs Jean Bruno Tagne et la direction générale de Canal 2 qui ont compris que je suis un atout pour l’entreprise. Maintenant il y’a des jeunes qui arrivent il faut aussi leur faire confiance.  Si ma hiérarchie décide de me ramener au journal ce sera toujours avec le même plaisir que je le ferai. Mais je veux juste dire aux experts que même en Europe chez qui nous copions tout, on a vu des personnes être à la fois journalistes et animateurs sans que cela ne pose aucun problème. Pour moi c’est un faux débat. Je vais vous faire une confidence, ce débat existe au sein de ma boite et même dans l’opinion .Et à un moment ça ma vraiment dérangée. J’ai eu la chance de rencontrer Monsieur Alain Belibi une icône du journalisme au Cameroun qui pour moi a tranché ce débat. Je l’ai rencontré à Maroua lors d’une mission, j’ai posé cette problématique il m’a confirmé que  cela ne pose aucun problème pourvu que vous fassiez la part des choses lorsque que vous arborez une de ces casquettes. Et pour moi c’est un débat clos. cette polyvalence sert à économiser un peu d’argent et d’énergie  lors des missions.

Le départ du jeune Etoundi pour LTM il y’a quelques semaines à t’il impacté le programme Jambo ? Si oui dans quelle mesure ?

Le départ d’un ami un frère un collaborateur avec qui vous partagiez de beaux moments et un programme comme celui de Jambo fait toujours mal au cœur. Mais c’est un grand garçon il sait pourquoi il est parti et je respecte son choix. En dehors de son talent la couleur qu’il apportait au programme avec son swagg va nous  manquer certainement et aux téléspectateurs qui l’avaient déjà adopté. Je lui souhaite bon vent dans sa nouvelle aventure.

D’autres casquettes ? Quel est votre modèle inspirant ?

Autres casquettes ? A part le journalisme je fais de l’animation et je suis une mère au foyer .

Modèle inspirant ? J’en ai plusieurs. Anne Marthe Mvotto, Denise Epote, Adèle Mballa et de l’autre côté Claire Chazal. Et il yen a bien d autres surtout mon parrain Jean Jacques Ze.

Une dernière. Comment concilier correctement la vie de journaliste toujours au four et au moulin et la gestion d’un foyer ?

C’est difficile et même très difficile puisque vous sortez à 6h vous regagnez la maison vers 20h selon la densité de l embouteillage .Mais on se bat chaque jour pour que personne ne soit léser. Avec un peu d’organisation on finit toujours pas s’en sortir mais rassurez vous ce n’est pas facile. Heureusement j’ai un homme merveilleux dans ma vie qui comprend cela.

© Entretien avec Y.N., Médiatude


Articles Similaires

1 Comment

  • Taptue Brice vanel , 25 septembre 2019 @ 9 h 11 min

    Bonjour ! J’aimerais savoir où est passé l’ex collaborateurs de tchop tchop (Kelly white)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *